COMITE INTERNATIONAL 17 OCTOBRE
Message pour la Journée mon­di­ale du re­fus de la mis­ère et la
Journée in­ter­na­tionale des Nations Unies pour l’élimination de la pau­vreté
17 oc­to­bre 2017

Il y a trente ans, le 17 oc­to­bre 1987, le père Joseph Wresinski a lancé son Appel à l’Action his­torique con­tre l’extrême pau­vreté au Trocadéro sur la Place des Droits de l’Homme en af­fir­mant que: «Partout où des hommes et des femmes sont con­damnés à vivre dans la mis­ère, les droits de l’homme sont vi­o­lés.»

Ce mes­sage forté­tait révo­lu­tion­naire car pour la pre­mière fois il af­fir­mait que la pau­vreté n’est pas seule­ment une ques­tion d’avoir des revenus suff­isants ou de pou­voir sat­is­faire ses be­soins fon­da­men­taux, mais avant tout de pou­voir vivre une vie dans la dig­nité et de jouir de ses droits hu­mains et des lib­ertés fon­da­men­tales.

Joseph Wresinski pen­sait et a dé­mon­tré, grâce à son tra­vail avec les com­mu­nautés pau­vres, que la façon de bris­er le cer­cle vi­cieux de l’extrême pau­vreté était de soutenir les per­son­nes dans leur lutte pour leurs droits hu­mains. Aujourd’hui, l’influence de sa vi­sion est év­i­dente dans les Principes Directeurs des Nations Unies sur l’extrême pau­vreté et les droits de l’homme et dans la mise en œu­vre de l’approche du développe­ment et de l’éradication de la pau­vreté fondée sur les droits comme axe cen­tral de la stratégie de développe­ment des Nations Unies.

Chaque an­née, depuis l’Appel à l’Action lancé en 1987, des per­son­nes de tous hori­zons dans le monde se sont réu­nies le 17 oc­to­bre pour mar­quer la Journée Mondiale du Refus de la Misère comme une oc­ca­sion de re­nou­vel­er leur en­gage­ment à répon­dre à l’Appel à l’Action et mar­quer leur sol­i­dar­ité avec toutes les per­son­nes qui s’efforcent d’éradiquer l’extrême pau­vreté.

Cette célébra­tion d’une Journée Mondiale du re­fus de la mis­ère, or­gan­isée d’abord par des per­son­nes, a été re­con­nue au plus haut niveau lorsque, en 1992, les Nations Unies ont déclaré le 17 oc­to­bre Journée Internationale pour l’élimination de la pau­vreté.

Depuis lors, la célébra­tion con­jointe de la Journée in­ter­na­tionale pour l’élimination de la pau­vreté et de la Journée mon­di­ale du re­fus de la mis­ère a ac­tive­ment fa­vorisé le di­a­logue et la com­préhen­sion en­tre les per­son­nes vi­vant dans la pau­vreté et leurs com­mu­nautés avec la so­ciété en général. Ces célébra­tions ont per­mis aux per­son­nes vi­vant dans l’extrême pau­vreté de rompre le si­lence de la pau­vreté et d’agir en sol­i­dar­ité avec ceux qui as­pirent à être leurs parte­naires.

Le thème «Répondre à l’appel du 17 oc­to­bre pour met­tre fin à la pau­vreté: un chemin vers des so­ciétés paci­fiques et in­clu­sives» choisi pour mar­quer cette an­née par­ti­c­ulière nous rap­pelle que la paix est l’objectif uni­versel de toutes les per­son­nes, en par­ti­c­uli­er des per­son­nes vi­vant dans la pau­vreté for­cées de sup­port­er la douleur de l’exclusion, de la dis­crim­i­na­tion, de l’injustice et de la vi­o­lence. Il nous rap­pelle égale­ment que seul un monde ex­empt de pau­vreté fourni­ra la base durable pour créer des so­ciétés paci­fiques et in­clu­sives. Il nous rap­pelle aus­si l’importance des valeurs de dig­nité, de sol­i­dar­ité et de plaidoy­er, soulignées dans l’Appel à l’action, dans la lutte pour met­tre fin à la pau­vreté partout.

Ces valeurs im­por­tantes sont in­té­grées dans l’Agenda 2030 des Nations Unies qui re­con­naît que les straté­gies visant à sur­mon­ter l’extrême pau­vreté doivent garan­tir la réal­i­sa­tion de tous les droits de l’homme et garan­tir que per­son­ne ne soit lais­sé de côté. L’Agenda 2030 re­con­naît égale­ment l’importance de mo­bilis­er toutes les par­ties prenantes dans la lutte con­tre la pau­vreté et de pro­mou­voir la par­tic­i­pa­tion pleine et ac­tive des per­son­nes vi­vant dans l’extrême pau­vreté.

Cependant, nous ne de­vons pas être com­plaisants parce que la réus­site de la mise en œu­vre de l’ambitieux pro­gramme des Nations Unies dépend non seule­ment de notre par­tic­i­pa­tion ac­tive, mais aus­si de notre vig­i­lance con­stante pour que les lead­ers mon­di­aux re­spectent leurs en­gage­ments de met­tre fin à la pau­vreté sous toutes ses formes et de con­stru­ire des so­ciétés paci­fiques.

C’est pourquoi, aujourd’hui, je vous in­vite à vous join­dre à nous alors que nous re­nou­velons notre en­gage­ment à répon­dre à l’Appel à l’Action* et à nous sol­i­daris­er avec toutes les per­son­nes du monde qui s’efforcent d’éradiquer l’extrême pau­vreté.

Aujourd’hui, nous re­nou­velons notre en­gage­ment à ne laiss­er per­son­ne de côté.


President, Comité International 17 Octobre

 

http://www.stop-pauvrete.org

Download the pdf ver­sion here.